Depuis le communiqué du 6 Janvier 2022, à partir du 1er juillet 2022, l’installation de nouvelles chaudières au fioul ou au charbon sera interdite sauf si des restrictions techniques empêchent un autre mode de chauffage. 

En effet, le gouvernement va fixer des limites d’émissions de gaz à effet de serre à ne pas dépasser pour le chauffage et les chauffe-eaux des bâtiments anciens et neufs. Cette limite à ne pas dépasser est de 300 g/Co2eq/kWh PCI.

Cela ne vous dit pas forcément quelque chose ? C’est normal.

Concrètement, à l’été 2022, l’installation d’un nouveau système de chauffage au fioul ou au charbon sera interdite car trop polluant pour l’environnement. Pour rappel, l’interdiction d’installer de nouvelles chaudières au fioul avait déjà été annoncée fin 2020 pour le 1er juillet 2021 pour les nouvelles maisons et le 1er janvier 2022 pour les anciennes, mais a été repoussée par le gouvernement.  La décision est donc devenue officielle pour cet été. Cette décision s’inscrit dans une politique mondiale de lutte contre le réchauffement climatique, les combustibles fossiles comme le fioul et le charbon étant particulièrement nocifs pour l’environnement.

Cependant, une précision : si vous possédez déjà une chaudière au fioul, bien que son installation devient interdite, vous pourrez quand même l’utiliser et ne pas la remplacer jusqu’à qu’elle ne fonctionne plus. Un communiqué du gouvernement sur l’arrêté du 6 janvier remplace l’appareil par un « système de chauffage et d’eau chaude sanitaire plus écologique et plus économique » en utilisant une subvention dédiée en fin de vie. En fait, le fioul a de nombreuses options : l’aérothermie, la géothermie, l’énergie solaire… Autant de ressources uniques et illimitées pour des appareils qualifiés à hautes performances.

Vous pouvez ainsi remplacer votre ancienne chaudière au fioul ou au charbon par une pompe à chaleur : https://www.confortse.com/pompe-a-chaleur-air-eau/ ou une chaudière à granules de bois.